Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/2/d179225619/htdocs/config/ecran_securite.php on line 252
59 : Les parents d'enfants autistes rêvent plus loin ! (...) - AFG

Accueil > Etablissements AFG > 59 : ALISSA (Aubry-du-Hainaut) > 59 : Les parents d’enfants autistes rêvent plus loin ! (...)

59 : Les parents d’enfants autistes rêvent plus loin ! L’inauguration du SESSAD ALISSA vue par Daniel Carlier de VA info

mercredi 15 février 2012 , par AFG Webmaster

Source va-infos.fr

Inauguration du SESSAD "ALISSA " à Aubry-du-Hainaut

Les parents d’enfants autistes rêvent plus loin !

Presque un songe inespéré “All at Once” (tout d’un coup), chantait Whitney Houston, les acteurs associatifs dans le Valenciennois étaient aux anges car rarement une annonce était aussi attendue ! Roselyne Bachelot, Ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale, est venue lancer officiellement dans le Nord cette initiative d’information pour le grand public “ l’Autisme : Grande cause nationale 2012 “ mais également apporter sa contribution financière au projet de construction d’un SESSAD/IME à Aubry-du-Hainaut.

JPEG - 14.5 ko
13-02-2012
L’équipe du SESSAD, Valérie Létard et Roselyne Bachelot

Un combat pour avancer !

“ Une révolution est en marche “, se plait à dire Odile de Wever, responsable du SESSAD ALISSA, actuellement sur un espace temporaire à Aubry-du-Hainaut. En effet, un mouvement de longue haleine initié dès 2005 avec la nouvelle loi sur le handicap puis repris en 2007 par Valérie Létard, secrétaire d’Etat à l’époque. Les pensées dogmatiques sur les causes de l’autisme, catalogué maladie psycho-infantile pendant des décennies, furent des obstacles majeurs à la prise en charge adéquate de l’enfant ; “ une analyse qui ne fonctionne pas et qui coûte plus “, stigmatise Roselyne Bachelot car “ parfois, depuis 5 ans, j’avais l’impression d’évoluer dans Sniper Valley tant les lobbies furent nombreux à vouloir freiner cette démarche.” En effet, alors que “ des pays comme le Canada, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Belgique appliquaient des analyses comportementales plus adaptées, la France a pris du retard dans le domaine”, précise Valérie Létard, présidente de Valenciennes et en charge du dernier rapport sur l’autisme.

JPEG - 10.1 ko
13-02-2012
Inauguration du site provisoire d’ALISSA

Pas une maladie mais un handicap, une nouvelle approche fondamentale qui change tout et des moyens supplémentaires débloqués par l’Etat avec la création de 4 100 places entre 2008/2011. Les nouvelles méthodes (TEACCH, ABA, MAKATON) peuvent permettre de s’adapter à la forme et à la singularité, voire sévérité, des troubles d’une personne ! Les points de progrès sont multiples dans le diagnostic le plus précoce possible à travers des critères reconnus. “ Le travail sur les antécédents et les conséquences révèle le comportement approprié pour chaque enfant”, explique Odile de Wever. La réduction du handicap par un accompagnement personnalisé est une réalité individuelle car chaque enfant a sa propre personnalité, ses propres difficultés, son handicap et pas celui d’un autre.

A Aubry-du-Hainaut

L’inauguration, sur un site provisoire à Aubry-du-Hainaut, d’une structure SESSAD de 10 places, pour des enfants autistes de 3 à 18 ans, existe grâce à l’action de 2 associations. En effet, les associations Val’Autisme et l’Ass des As ( pour autistes Asperger) sont à l’origine de cette réponse sur ce territoire pour des familles dans le désarroi. Si proche de nos amis belges et pourtant, outre Quivérain, c’est 30 ans d’expérience pour lutter contre ce handicap. Les familles françaises doivent passer la frontière pour trouver des structures d’accueil adaptées pour leurs enfants ! De facto, cette inauguration d’un SESSAD, certes de 10 personnes, mais en France “ constitue une démonstration que nous pouvons créer les conditions d’une prise en charge adaptée”, indique Valérie Létard. La ministre ne s’en cache pas car “ cela démontre que l’on peut créer des structures et des emplois en France. Je rappelle tout de même que les enfants autistes en Belgique sont financés intégralement par la France. Par suite, une structure comme à Aubry-du-Hainaut est plus cher à l’investissement mais avec un retour certain dans le temps.” Ce service, baptisé ALISSA, est ambulatoire et va suivre l’enfant dans toutes ses activités. Ecole, loisirs, sport, l’équipe de professionnels de ce SESSAD se déplace avec l’enfant sur ses lieux de vie !

JPEG - 8.9 ko
13-02-2012
Daniel Lenoir, Directeur de l’ARS du Nord Pas-de-Calais et Roselyne Bachelot

La suite du projet est encore plus positive puisque grâce à la dynamique du maire, Renée Stievenard, d’Aubry-du-Hainaut, cette future structure a déjà un terrain réservé en zone constructible. Comme souvent, le nerf de la guerre, le financement de l’investissement de cette infrastructure de 20 places de SESSAD et 10 places en IME, pour un montant de 2,5M€, était en stand by ! “ Je vous annonce que j’ai décidé pour assurer le projet de mobiliser ma réserve ministérielle pour un montant de 900 000 €”, explique la ministre. Cette somme sera dédiée à l’investissement et va immanquablement déclencher les autres subventions sur ce dossier. Pour le fonctionnement, les nouvelles sont également au rendez-vous avec une enveloppe de 20 M€ attribuée à l’ARS du Nord Pas-de-Calais afin d’encourager les initiatives de ce type. Un SESSAD ouvert à tous les types de troubles et notamment des enfants Asperger car ” il n’y avait aucune réponse sur le Valenciennois pour ces enfants”, précise Cécile Linquette, présidente de l’association Ass des As. L’enfant Asperger, même s’il n’a pas de déficience intellectuelle, est rigide, structuré, en difficulté sociale en groupe et va trouver une réponse adaptée avec ce service ambulatoire.

JPEG - 7.2 ko
13-02-2012
André Masin, Odile de Wever et Cécile Linquette

Une visite ministérielle de prestige pour les associations de parents et l’AFG, structure en charge de la gestion de 15 établissements (dont Aubry-du-Hainuat), 8 SESSAD, pour les enfants aux trouble plus légers, 4 IME pour les enfants plus lourdement atteints, plus un ESAT, un CAJM et un CAJ avec 280 salariés formés. “ La formation de nos équipes constitue le garant de notre crédibilité dans la prise en charge de la personne autiste”, souligne André Masin, président de l’AFG.

Plus qu’une visite, c’est un lancement officiel de “ l’Autisme, grande cause nationale 2012 “ avec également la programmation d’un nouveau comité de pilotage pour concevoir les prochains outils pour l’accompagnement des autistes. Un organe de réflexion et d’action où Valérie Létard a légitimement sa place et visiblement Roselyne Bachelot le pense aussi !

Daniel Carlier

va-infos

Merci Monsieur Carlier, merci à VA-Infos qui accompagne ce projet depuis le début.