Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/2/d179225619/htdocs/config/ecran_securite.php on line 252
7 entreprises sur 10 font appel au secteur adapté ou protégé - AFG

Accueil > Monde du travail > ESAT > 7 entreprises sur 10 font appel au secteur adapté ou protégé

7 entreprises sur 10 font appel au secteur adapté ou protégé

vendredi 4 novembre 2011 , par AFG Webmaster

A l’approche de la 15ème semaine pour l’emploi des personnes handicapées (qui se tiendra du 14 au 20 novembre 2011 dans toute la France), Humanis vient de publier son premier baromètre "Entreprises, osez l’ESAT" de la sous-traitance avec le secteur protégé et adapté [1]. On apprend ainsi que plus de 68 % des entreprises ont acheté des produits ou des services à des entreprises adaptées (EA) ou des établissements et services d’aide par le travail (Esat) entre 2010 et 2011. En 2006, elles n’étaient que 26 % selon la Dares, 33 % en 2008. « C’est une surprise, admet Alain Gisselbrecht, directeur conseil chez HandiExpeRH. Le taux de recours a eu une envolée spectaculaire, le changement de comportement des entreprises vis-à-vis du secteur est très net. »

Un beau résultat à nuancer toutefois : la somme médiane dépensée à destination du secteur protégé ou adapté n’est que de 1 500 euros par an et 75 % des montants sont inférieurs à 4 750 euros. « Des entreprises ont effectué des achats symboliques », reconnaît Alain Gisselbrecht.

Un taux de satisfaction de 95 %

Les entreprises justifient le recours à ces secteurs par une volonté de "faire une action citoyenne en direction des personnes handicapées" (à 70,1 %). Mais également afin de faire baisser leur contribution Agefiph (à 56,7 %) : depuis 1987, les entreprises de plus de 20 salariés ont l’obligation d’employer au moins 6 % de personnes handicapées, faute de quoi elles doivent verser une contribution à l’Association nationale de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph). Le fait de sous-traiter certaines activités à des entreprises protégées ou adaptées permet de réduire cette contribution.

La sous-traitance se fait principalement dans le domaine de l’informatique/bureautique (58,8 % des produits ou services achetés en 2010-2011), la propreté/entretien (29,1 %) et les espaces verts (22,1 %).

Finalement, 95 % des entreprises ayant recours aux secteurs protégé et adapté sont satisfaites des prestations fournies.

Les entreprises, clientes comme non clientes, voient cependant un frein à la sous-traitance : les prix jugés trop élevés des produits et services (59,9 % des sondés). « Les entreprises n’intègrent pas forcément l’intégralité du calcul économique », souligne Alain Gisselbrecht, en référence à la réduction de la contribution Agefiph que la sous-traitance apporte par ailleurs.

Si le secteur se développe, il n’est pas dit que l’"envolée" actuelle se poursuive l’an prochain : Humanis prévoit une infime hausse de 0,34 % des achats en 2012 et plus de 70 % des entreprises non clientes ne comptent pas faire appel à des entreprises adaptées ou protégées à l’avenir.

Source viva.presse.fr

[1] Une enquête quantitative a été réalisée par le cabinet HandiExpeRH auprès de 708 entreprises représentatives, par questionnaires. Et une enquête qualitative a été réalisée par entretiens téléphoniques auprès de 25 PME clientes d’EA ou d’Esat d’une part, et de 40 PME non clientes d’autre part.