Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/2/d179225619/htdocs/config/ecran_securite.php on line 252
ASK NAO ou l'apprentissage des comportements aux enfants autistes (...) - AFG

Accueil > Etudes, rapports & textes > Recherche > ASK NAO ou l’apprentissage des comportements aux enfants autistes (...)

ASK NAO ou l’apprentissage des comportements aux enfants autistes grâce à un Robot Extra-Ordinaire

lundi 1er septembre 2014 , par AFG Webmaster

Comme nous l’évoquions déjà en 2010 par des études lancées au CNRS, le Robot Nao a tenu ses promesses.

Les robots humanoïdes sont donc de bons outils pour l’apprentissage de l’imitation par les enfants autistes, comportement à la base du lien social entre humains. Une nouvelle étude fondée sur le travail des chercheurs de l’Université le démontre.

Les scientifiques ont examiné comment les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) réagissent face à des robots humanoïdes dans le cadre d’excercice d’ergothérapie où l’enfant est invité à reproduire des gestes effectué par l’humanoïde, et en graduant la difficulté. Une technique qui aide l’enfant à développer des nouvelles facultés ou à retrouver celles perdues.

En effet, pour apprendre, les enfants imitent des nouveaux comportements chaque jour. Mais la capacité d’imitation des enfants avec autisme se développe plus lentement et la qualité des imitation dépend des sujets. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’enfant peut rester en retrait par rapport aux autres dans certaines situations. Si des enfants jouent dans un cour de récréation et que l’enfant autiste ne parvient pas à imiter ce qu’ils sont en train de faire, ce dernier restera certainement à l’écart du jeu.

D’aucuns voient des robots comme des compagnons idéaux pour la rééducation d’enfants atteints de troubles psychiques. Un programme spécifique existe chez Aldebaran Robotics, baptisé ASK NAO, qui utilise le robot NAO à des fins thérapeutiques. Ailleurs, on utilise d’autres plateformes robotiques pour réaliser des expériences basées sur le jeu Angry Birds.

Pour cette expérience, les chercheurs ont formé deux groupes, composés à la fois d’enfants dits à haut potentiel et d’enfants autistes. Chaque enfant devait ensuite jouer à imiter un robot Nao, qui lui demandait de reproduire 25 poses différentes avec son bras. Quand un enfant imitait correctement la pose, le robot clignait des yeux d’une lumière verte, hochait la tête ou félicitait l’enfant d’un « Bien joué ! ». Quand un enfant échouait, le robot pouvait se comporter de deux manières différentes, selon le groupe auquel appartenait l’enfant : soit il lui demandait de recommencer en lui donnant les mêmes instructions par oral que lors de sa première demande, soit il réitérait sa demande en variant les termes employés puis en donnant plus de précisions voire carrément une démonstration du geste à effectuer.

Expérience sur l’utilisation du robot NAO avec des enfants autistes

Les résultats montrent que les enfants recevant des instructions plus précises et variées jusqu’à obtention du bon geste, ont maintenu ou augmenté leurs facultés interpersonnelles, tandis que les enfants recevant toujours la même instruction n’ont pas fait de progrès. Et dans certains cas, les enfants ont régressé.

Pour les chercheurs, ces résultats démontrent qu’un robot d’assistance à la personne, appelé également robot social, peut être d’une très bonne aide dans les exercices de rééducation de l’enfant autiste. Ils ont également constaté au cours de l’expérience, que l’approche didactique du robot était plus efficace et moins frustrante pour les participants, que le fait de recevoir toujours le même ordre de la même façon.

Bien que cette étude soit au stade préliminaire, et qu’il y ait encore peu de retours sur l’efficacité de tels exercices, l’utilisation des robots est très prometteuse. D’une part, car l’enfant est plus enclin à recevoir des ordres d’un robot et à les exécuter, et d’autre part, car l’utilisation des robots favorise l’autonomie de l’enfant qui n’a besoin de faire appel à personne d’autre pour réaliser ses exercices. De plus le robot est entièrement personnalisable et adaptable selon le niveau de handicap de l’enfant. D’ici quelques années, les enfants posséderont leur propre robot personnel, qui les aidera au quotidien dans leur thérapie.

Cette étude pilote fait partie de travaux de recherche en cours en robotique d’assistance à la personne. Dirigés par Maja Matarić, du laboratoire d’interaction de l’Université californienne USC Viterbi. Les résultats de l’étude ont été présentés lors de la 23ème édition du Symposium international IEEE sur la communication interactive entre le robot et l’homme (RO-MAN) qui s’est tenue à Édimbourg (Écosse), le 27 août 2014.

Sources :

http://www.humanoides.fr/ l’actualité des robots, des exosquelettes et de l’intelligence artificielle

ASK NAO solutions pour accompagner avec Nao