Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/2/d179225619/htdocs/config/ecran_securite.php on line 252
Constrction du Centre ALISSA (SESSAD et IME du Valenciennois) - AFG

Accueil > Etablissements AFG > 59 : ALISSA (Aubry-du-Hainaut) > Constrction du Centre ALISSA (SESSAD et IME du Valenciennois)

Constrction du Centre ALISSA (SESSAD et IME du Valenciennois)

mercredi 11 février 2015 , par AFG Webmaster

ALISSA construit un avenir pour les autistes du Valenciennois !

ALISSA est la dénomination élégante pour le futur site de l’IME/Sessad sur Aubry-du-Hainaut. Fin 2015, un bâtiment de 900 M2 sera opérationnel pour le plus grand bonheur des occupants et en particulier des enfants autistes concernés. Un point d’étape a été réalisé par les acteurs de ce projet sur le site, rue du Moulin, à Aubry-du-Hainaut ( Pierre Touzot, rchitecte, Cécile Linquette, Présidente de l’As des As, Odile De Wever directrice du SESSAD ALISSA d’AFG Autisme et Christian Lesrel, Conseiller Technique Immobilier d’AFG Autisme).

L’association AFG Autisme, gestionnaire de plus de 20 sites en France avec près de 450 salariés, fête ses 10 ans ce 11 février. En étroit partenariat avec les associations Val’Autisme et l’As des As, elle est en train de construire un site abritant un IME (Instituts médico-éducatifs de 10 places) et un Sessad (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile de 20 places) sur Aubry-du-Hainaut.

On n’oublie pas…

Que cette réalisation fut possible grâce à l’implication des deux associations Val’Autisme et l’As des As. Forte de leur expérience respective avec les enfants autistes mais également consciente de la nécessaire gestion professionnelle de l’encadrement, ces 2 associations ont contacté l’association AFG Autisme afin de mettre en forme une structure d’accueil pour les enfants autistes dans le Valenciennois.

Que cette ouverture est née " grâce au soutien politique de Valérie Létard ", souligne Odile de Wever, la directrice du Sessad provisoire sur Aubry-du-Hainaut. Pour cette cérémonie symbolique, fin 2011, la sénatrice était accompagnée de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé en exercice, dont l’engagement pour la construction d’un bâtiment ex nihilo fut déterminant. En effet, Roselyne Bachelot a débloqué, de sa réserve ministérielle, la somme de 900 000 € afin d’assurer la première année de fonctionnement et surtout de débloquer les autorisations de l’ARS (Agence Régionale de Santé).

Une gestion de Pro…

(Visuel non contractuel du cabinet d’architectes Sakariba en charge du projet).

Au niveau de l’investissement, l’AFG Autisme ne compte que sur elle-même et débloque environ, sur fonds propres ou prêts, la somme de 3 millions d’euros. A un moment donné, il y a une limite au bénévolat associatif et seule une organisation qualifiée, dans la durée, peut encadrer ce public particulier. AFG Autisme sait également s’entourer de compétences : " Je suis un ancien professionnel du BTP et à ce titre j’aide cette association sur leurs différents projets de nouveaux sites comme ici à Aubry-du-Hainaut ", indique Christian Lesrel.

Une signature architecturale particulière

Un bâtiment dédié aux enfants autistes à différents niveaux de déficiences mentales n’est pas comme les autres : " Je n’avais aucun vécu sur une réalisation similaire. De fait, j’ai beaucoup travaillé en amont avec les associations sur les flux des publics et j’ai visité deux sites en Bretagne et à Paris. Nos échanges ont abouti à un projet plus identifié à une école ", explique Pierre Touzot, du cabinet d’architectes Sakariba retenu sur cette opération.

( Chantier débuté depuis en novembre 2014)

En effet, les espaces aveugles voire enfermés sont à proscrire pour le bien être de l’enfant autiste. " Nous souhaitions un site assimilé à une école et pas à un centre psychiatrique. Actuellement, nous disposons de 67 M2 dans notre local attenant à la mairie d’Aubry-du-Hainaut ", explique Odile De Wever. Le jour et la nuit avec les 900 M2 en cours de réalisation sur 2 niveaux, 750 M2 en RDC pour des espaces communs et l’IME (Institut Médico Educatif) pour 10 enfants et 150 M2 pour 20 enfants en Sessad au 1er étage avec en sus des jardins pédagogiques : " La vue sera magnifique car il n’y a aucun vis-à -vis sur toute une partie de cette réalisation", ajoute l’architecte.

Pour mémoire, les enfants accueillis en IME ont un handicap plus lourd et sont des occupants permanents. Par contre, au niveau d’un Sessad : " Les enfants autistes viennent faire un diagnostic, une consultation voire un jeu avec une intervenante etc. Nous nous déplaçons très souvent avec l’enfant autiste sur des lieux de vie comme l’école, ce sont des activités ambulatoires ", poursuit Odile de Wever.

La réunion sur un même lieu d’un IME et d’un Sessad permet des passages de l’une à l’autre structure suivant l’évolution de l’enfant. De même : " Les enfants autistes, dits Asperger, peuvent s’inscrire dans un Sessad tout en n’étant pas complètement intégrés suivant leur capacité ", précise, Cécile Linquette, présidente de l’association l’As des As spécialisée dans la prise en charge des enfants Asperger.

Voilà un nouvel élan pour la cause des autistes en France car : " Il y a plus de 3 000 enfants autistes en Belgique. Les belges ont une expérience très importante et nous partageons beaucoup avec eux ", commente Odile De Wever. Il ne faut pas oublier que l’Etat français délègue la gestion du handicap à 99 % dans le privé contrairement aux hôpitaux où la répartition hôpitaux publics et cliniques est de 50/50.

Daniel Carlier
Source VA-INFO