Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/2/d179225619/htdocs/config/ecran_securite.php on line 252
Espagne - Galice : un exemple pour une carte de santé de qualité pour les (...) - AFG

Accueil > Associations > HANDIK > Espagne - Galice : un exemple pour une carte de santé de qualité pour les (...)

Espagne - Galice : un exemple pour une carte de santé de qualité pour les enfants autistes

jeudi 10 février 2011 , par AFG Webmaster

A Galicia, une carte sanitaire pour enfants autistes a été créée. Ils seront prioritaires afin d’éviter les attentes collectives et ils seront accompagnés par un membre de la famille.

La ministre de la Santé, Pilar Farjas, a avancé aux associations représentatives de l’autisme l’initiative du ministère de la Galice. Ils vont élaborer une carte de santé pour les enfants atteints de spectre autistique. Farjas l’a communiqué aux représentants Asperger Association, Autism Association de la Galice et l’Association galicienne de syndrome du X fragile.

Le projet, qui répond à une demande de longue date de ces groupes, est d’inclure dans le haut de la carte de santé de ces patients les lettres "AA" (Double A), qui signifie « attention et soutien." Dans le cadre des soins pour les enfants atteints de spectre autistique ils auront la priorité dans le temps de soins et seront donc renvoyés à la première journée pour leur éviter d’attendre dans les salles d’attente collectives et ils pourront être accompagnés par un des parents, facilitant ainsi l’accessibilité de ces personnes et améliorer la qualité des soins de santé.

L’autisme est un trouble du développement de l’enfance caractérisé par le développement défectueux ou absent des compétences sociales et de la communication ainsi que d’un modèle particulier de comportement. L’objectif de la double AA sur la carte de santé est de minimiser l’impact ou résoudre les problèmes de communication qui peuvent souffrir ces patients dans certaines situations, telles que les visites aux établissements de soins de santé où il y a beaucoup de monde et qui nécessitent une communication avec le personnel du service santé.

Dans ce contexte, le ministre de la Santé a souligné que son ministère travaille également avec d’autres associations de maladies ayant des caractéristiques similaires et qui peuvent bénéficier de l’inclusion de la carte de santé de la double A.